QIGONG-TAICHI-BOXE CHINOISE-ESKRIMA
LILLE et PARIS
Boxe chinoise

Le terme de boxe chinoise est un terme générique car nous pratiquons dans ce cours des méthodes de deux sources, proches, mais distinctes. Le Taikiken et le Taichichuan. Les deux disciplines sont très complémentaires et reposent sur les mêmes fondamentaux corporels. Elles se basent sur des exercices précis, toujours circulaires, seul ou à deux. Ils servent à la fois à former le corps et à produire des techniques martiales. Le but visé est d'atteindre les capacités nécessaires à l'affrontement, mais aussi d'augmenter sa santé et ses capacités avec le temps, quelque soit l'âge.

Notre pratique est martiale, mais non compétitive.

Taikiken

C'est un art martial d'origine chinoise (Yichuan ou Dacheng chuan), dans sa branche japonaise. C'est une forme de boxe à distance courte, recherchant le contact et l'explosivité. Frappes, pieds/poings, exercices sur cible et exercices de combat...

Nous nous appuyons sur le Taikiken de l'ecole SEISHINKAN, d'Alain Stoll. Dont je suis l'élève depuis 23 ans.

Taichichuan

Le taichichuan est une pratique très variée. Nous en étudions les autres aspects dans le cours de taichichuan. Ici nous nous concentrerons sur des exercices avec partenaire recherchant le développement la sensibilité et l'utilisation des leviers et déséquilibres. Mains collantes, exercices en boucles ("drills"), lutte debout...

Nous nous appuyons sur le Taichichuan dit "de synthèses" de Chen Pan Ling et Wang Shujin, dont je propose une approche martiale.

Christophe
 
Vign_groupe-instructeurs
 
 
Créer un site avec WebSelf